FC SAINT-GIRONS 1 — COLOMIERS III 2 (M-T : 1-1)

 

Arbitrage de M. Daniel CaCarrizo assisté de MM. Ludovic Serpault et Jean-René Beau Bouchez.

 

Pour Saint-Girons : Fernandez (40e).

Pour Colomiers : Laurens (2).

 

FC SAINT-GIRONS. Almeida Martins ; Vergé, Soucasse, Caujolle, Gouazé, Philippe, Clanet (cap.), Bareille, Fernandez, Loustalot, Soueix. Remplaçants : Goutorbe, Soum, Thumerel. Entraîneur : Christophe Sérié.

Avertissements : Caujolle (50e), Gouazé (52e).

 

COLOMIERS III. Marty ; Vostanic, Rauzduel, Sueur, Biry, Tchimbakala, Laurens, Mina, N'Diaye, Bouhafs (cap.), Tournier. Remplaçants : Gillard, Mamcam. Entraîneur : Sébastien Baron.

Avertissements : N'Diaye (50e), Tournier (86e).


Depuis juin 2011, le FCSG n'avait plus disputé un match de niveau régional. Les amateurs de ballon rond sont donc nombreux stade Jo Boussion. Durant le premier quart d'heure, les visiteurs gardent le ballon et dictent leur jeu. Juste avant la demi-heure, les Columérains récupèrent le ballon en position haute. Deux fixations et deux décalages latéraux permettent à Laurens d'inscrire le premier but d'un petit extérieur pied gauche (0-1). Dans la foulée, une bévue couserannaise offre une nouvelle opportunité aux visiteurs mais ils se précipitent et un manque de justesse technique leur fait rater leur cadre. Cette occasion gâchée relance les locaux. Un corner est repoussé par la défense columérine. Le ballon revient dans les pieds d'un saint-gironnais qui remet le ballon dans la surface. Un malentendu de la défense visiteuse offre un inratable à Julien Fernandez (1-1, 40e).

Dès la reprise, Thomas Soueix, au second poteau, frappe au-dessus. Les joueurs du FCSG repartent avec des intentions offensives. Les esprits s'échauffent, trois cartons jaunes sont distribués en trois minutes. Pendant un petit quart d'heure, les actions, de part de d'autre, pleuvent. Lucas Almeida est davantage sollicité et s'en sort remarquablement, même son montant vient lui porter secours. Le tournant du match se produit à l'heure de jeu. Contre-attaque de Saint-Girons, perte de balle à 55 m, le bloc défensif n'est pas en place, Colomiers négocie bien un «deux contre un» et l'attaquant finit l'action malgré le retour du gardien qui ne peut que freiner le ballon (1-2, 62e). Saint-Girons ne désarme pas mais se heurte à la belle prestation de Marty, le gardien visiteur.

Suite à un ballon en profondeur, Anthony Loustalot réussit en double crochet pour éliminer son adversaire et s'ouvre une fenêtre de tir, mais celui-ci n'est pas cadré. Dorian Vergé se met en évidence. Encore sur une passe en profondeur, l'ailier couserannais se défait de son opposant, arrive en pleine vitesse devant la surface, déclenche une frappe qui se dérobe petit à petit de la lucarne adverse pour frôler le montant, du mauvais côté.

Jusqu'à la fin, les promus jettent leurs dernières forces. Colomiers résiste et démontre son expérience du niveau régional. Le score n'évoluera plus. Des applaudissements des supporters et spectateurs accompagnent la rentrée des joueurs aux vestiaires. Ce premier match montre, aux Saint-Gironnais le niveau qu'ils doivent atteindre pour jouer le maintien cette saison. Ils devront corriger le tir et se rattraper lors du prochain match de championnat, le 22 septembre au Lherm.